L’Equipe de la Cie Gakokoé

Marcel Djondo

Marcel DJONDO

A beaucoup appris auprès de Jacques Livchine et Hervée De Lafond du Théâtre de l’Unité. Il met en scène et joue dans la plupart des spectacles de la Compagnie Gakokoé depuis 1998. Un conteur qui réchauffe le cœur de son auditoire. A participé plusieurs fois à la campagne d’Afrique.

Lire la biographie complète

Patrick Voitot

Patrick VOITOT

Rencontre Pierre-Marie Bues qui l’initie au métier de comédien et metteur en scène. Pousse la porte du Centre D’art et de Plaisanterie, restera avec le théâtre de l’Unité pendant quinze années. Dans les mêmes  locaux, il serre la main de Marcel Djondo, il ne la lâchera plus. Ensemble ils constitueront la cheville ouvrière de la Compagnie Gakokoé.  Il se présente comme le meilleur comédien de Bethoncourt-village. Met en scène et joue dans la plupart des spectacles. Anime des ateliers. A participé plusieurs fois à la campagne d’Afrique.

Selon Patrick pas besoin de biographie, venez le voir sur scène !

Gaëtan NoussougloGaëtan NOUSSOUGLO

Comédien et metteur en scène il rejoint la compagnie en 2003. Il a contribué à l’adaptation et la mise en scène des Contes africains de Franche-Comté. Joue dans Contes de vies ordinaires, Les Contes Africains d’Aujourd’hui dont il a participé à l’écriture et dans Les sources de la république, SamuthéâtreSanzé lècoulèr, Racontottes.

Lire la biographie complète

Rogo Koffi FiangorRogo Koffi FIANGOR

Docteur en Lettres et conteur, il rejoint la compagnie en 2001. C’est notre antenne parisienne. Rogo sillonne toute la France avec Les contes de Rogo, Contes africains et universels, Maux d’amour…, et anime régulièrement des stages annuels de contes.

Les spectacles de contes de Rogo Koffi Fiangor

Denis TruttDenis TRUTT

Muscien attitré de la compagnie. Il est compositeur et interprète. Un des fidèles collaborateurs depuis la création de la Compagnie Gakokoé. Guitariste et percussionniste, il joue dans L’Ours ou Tchékov l’Africain, Tête de tri, Les contes de Marcel, Les facéties d’Efiovi, Old man river, Sanzé lè coulèr, Les Racontottes …  A participé en 99 à la campagne d’Afrique.

Gakokoé dans la presse

Galerie

Sélection d’articles sur la Compagnie Gakokoé, parus dans la presse.

Historique de la Cie Gakokoé

Un nom bizarre ? Pas si bizarre que ça ! Avec cette forte consonance tel un marteau piqueur, gakokoé porte en son nom tout un univers de rythmes et de sons. Aujourd’hui passé dans l’arsenal des instruments de musique africaine, le Gakokoé est le symbole et l’outil des messagers en Afrique de l’ouest (Ghana, Togo, Bénin, Nigeria…). Cette double cloche métallique en impose. Le moindre son sorti de ses entrailles paralyse tout le village et ses activités. Car le Gakokoé, plus que le messager, est investi du pouvoir sacré de roi ou du chef.

Ce symbole de la parole et de sa transmission est ainsi devenu la marque de cette compagnie théâtrale créée en janvier 1998 à Montbéliard.

Au sein de cette troupe, vont se retrouver plusieurs artistes de la région : comédiens, musiciens, techniciens et constructeurs. Tous auront à cœur de tisser un autre lien avec le public. Un lien fort, direct et franc. Ainsi le public devient la référence et le centre d’où partent les réflexions.

Cette orientation que prend la compagnie trouvera tout son sens déjà dans le fait que le Pays de Montbéliard jouit d’une forte immigration compte tenu de l’activité industrielle (usines Peugeot et Japy). Cette immigration est aussi bien interne qu’externe. Sur ce territoire vont cohabiter des Turques, des Marocains, des Portugais, des Algériens, des Tunisiens, des Espagnoles, des Italiens… des Vosgiens, des Jurassiens et plus récemment des Kurdes et des noirs Africains. Ce melting-pot constitue alors un espace de « mémoire ». Mémoire individuelle et collective. C’est dans cette richesse multiculturelle que la compagnie puise les matériaux de ses spectacles.

Le principe de réciprocité cher à Gakokoé, l’oblige à proposer les spectacles sur les lieux-même où la matière a été extraite : les appartements, les bars, les caves des immeubles, la rue…

Ainsi ont été créés entre autres : « Les contes africains de Franche-Comté », «La Réception », « Les Contes africains d’aujourd’hui » , et « Contes de vies ordinaires ». Ce dernier couronné par le Grand Prix de l’Initiative Sociale et Culturelle Internationale du Spectacle Vivant à Nantes en 2006

Conseil d’Administration de la Cie Gakokoé

La compagnie Gakokoé est dirigée par un Conseil d’Administration dont la préoccupation est d’assurer et maintenir la philosophie originelle de la compagnie : mettre l’humain au centre de la création artistique. Ce CA s’appuie sur les délibérations de l’Assemblée Générale, instance suprême.

Christine LEBOCQ CESTAN (Présidente)

Christine Lebocq Cestan, Présidente de la Cie Gakokoé

Patrice AdamPatrice ADAM (Vice – Président)

Amené dans la compagnie par sa compagne, membre depuis plus de 10 ans, il a toujours suivi nos activités avec intérêt et inscrit sa fille à nos ateliers. Il est enseignant. Depuis 2010, il est président de la Cie Gakokoé.

Yasmina TabècheYasmina Tabeche (Trésorière)

Animatrice socio-culturelle, elle est passionnée par le spectacle vivant et développe des actions de médiation. Elle a ainsi très vite rejoint le CA de la compagnie. Elle a été un relais sur Grand-Charmont pour « Contes de vies ordinaires » et a réalisé des interviews.

Andrée Jeanney (Secrétaire)

Secrétaire de la Cie Gakokoé Crédit: Gaëtan Noussouglo

 

Marielle PerrinMarielle Perrin

Marielle est entrée dans la compagnie par « la porte des stagiaires ». Le jeu masqué qu’elle a découvert ainsi que l’ambiance conviviale qui règne dans la troupe l’ont incité à en devenir membre.

Crédit photo: G. Noussouglo

Nos collaborateurs

Mohamed Guellati

Directeur artistique de la compagnie GBEC de Besançon, il a signé la mise en scène des « Contes africains d’aujourd’hui »  et de « Safari banlieue » dans le cadre d’une collaboration des deux compagnies. Bonne complicité artistique. A participé plusieurs fois à la campagne d’Afrique.

 

David Mossé

Ancien Jurasien, établi à Marseille. C’est un de nos techniciens attitrés. Créateur lumières des « Contes africains d’aujourd’hui », de « Le Prince, le Diable et l’Architecte » et des « Sources de la République ». A participé plusieurs fois à la campagne d’Afrique.

 

Catherine Fornal

Ancienne élève de l’école de théâtre de Montbéliard, brillant parcours à l’Ecole LECOQ de Paris. Elle est adepte d’un jeu très délirant et joue dans « Tête de tri », « Bajka », « Les sources de la république » et « Far West le bon ».

 

Sébastien Dec

Ancien élève de Patrick Voitot, il a fait l’école LECOQ. Il joue dans « Tête de tri »,  « Contes de vies ordinaires » et « Far West le bon ». A participé plusieurs fois à la campagne d’Afrique.

 

Pancho Jimenez

Constructeur et comédien, une énergie débordante, il a construit le décor de « Trouvez la bête », « Bajka » et « contes de vies ordinaires ». Joue dans « Les sources de la république ».

 

Philippe Coulon

Grande complicité depuis 1999, il a débuté à Gakokoé en tant que régisseur, puis rapidement préféra le jeu à la technique. Il était régisseur des « Contes africains de Franche-Comté » et de « L’Ours ou Tchekhov l’africain ». Joue dans « Les sources de la république » et dans plusieurs interventions de rue. A participé en 99 à la campagne d’Afrique.